Numéro français:
Téléphone international:

Herpès oculaire ou de l'œil : définition, cause, symptômes et traitement

Herpès de l'œil : définition 

Affection plutôt fréquente, l'herpès oculaire touche environ 60 000 personnes en France chaque année, et peut engendrer la cécité. C'est ce titre la principale cause engendrant la pathologie au niveau des territoires industrialisés. 

Transmise par l'herpès simplex HSV 1/2, on retrouvera aussi l'Herpès virus classique VZV comme principale origine de la maladie. Mis en évidence dès 1920 par Grüter, il sera associé dès 1928 à un zona oculaire, toutefois avec une origine différente. 

L'herpès simplex virus de type 1 demeure sa principale cause. Ce germe reste très répandu, peu d'individus développent cependant un herpès ophtalmique. Dès la primo-infection, le HSV 1 se logera dans les ganglions de la zone oculaire, et c'est durant les diverses réactivations que la forme récidivante s'affirmera. 

Le HSV 2 lui localisé dans les régions génitales ou paras génitales demeure largement moins prévalent via les zones de l'œil (orbitales).

L’Herpès simplex en détail

Appartenant aux alphaherpesvirinae, à la famille des Herpesviridae, ce virus comprend plusieurs sous-types connus dont : varicelle, zona, cytomégalovirus et virus d'Epstrein-Barr.

Disposant d'un ADN double brin composé d'une capside icosaédrique de 162 capsomères, le HSV dispose d'un diamètre de 100 µm (micromètres) et diffère de types via ses diverses protéines enveloppantes. Les glycoprotéines gC caractériseront HSV1 ou HSV2.

Les développements de ce virus se font de prime abord lors d'une primo-infection dès l'âge infantile. Pouvant passer inaperçue, fièvre comme adénopathie préauriculaire pourront être des signes annonciateurs. Pareil pour la conjonctivite folliculaire ou kératite épithéliale. Seront d'ailleurs à noter, des primo-infections graves chez les nouveau-nés dans de plutôt rares cas.

Enfin, le patient saura souvent être porteur d'herpès et la consultation via son médecin généraliste permettra d'en caractériser la typologie, dans la logique d'un examen biomicroscopique.

Symptômes de l'herpès oculaire, comment le reconnaître

Pouvant provoquer la cécité d'origine infectieuse, le malade devra être attentif aux divers symptômes. Ainsi seront à signaler :

  • Vésicules en nombre, de faibles diamètres (millimètre) présentes autour, sur le pourtour de l'œil : paupière supérieure, coin de l'œil.
  • Rougeurs assimilables à une conjonctivite.
  • Yeux qui pleurent régulièrement, larmoiement.
  • Sécheresses oculaires.
  • Sensation d'irritation, de grain de sable à l'intérieur et sous l'œil.

Précisons, que des symptômes plus graves comme ; photophobie, perte de la vision, de l'acuité visuelle seront des éléments alarmants.

La personne touchée devra consulter son docteur en vue d'un premier bilan. Notons que l'herpès ophtalmique peut être confondu avec la conjonctivite aiguë. Seul l'ophtalmologue sera en mesure d'établir la nature pathologique au travers de l'examen médical.

Une lampe à fentes, autrement dénommée microscope binoculaire, permettra d'examiner l'organe en vue d'affiner et poser le diagnostic.

Comment traiter l'herpès oculaire

Dans le cas où vous êtes sujets à l'herpès oculaire, vous seront prescrits divers traitements aux yeux. Les ophtalmologues administrent en général des traitements locaux et antiviraux. En effet l'herpès étant d'origine virale, un antiviral sera à même de le traiter.

L'inflammation à ce titre pourra d'ailleurs être contrôlée de façon à éviter la prolifération et les complications possibles. Ici ce sera une pommade ophtalmologique qui sera prescrite.

Son application sera faite de 3 à 5 fois par jour, et ce durant au moins 10 jours. Bien évidemment les collyres seront de la partie, pour aider à lubrifier vos yeux, ici ce seront en général des larmes artificielles.

Dans le cas d'une prise en charge tardive, les complications seront nombreuses, et le nerf optique pourra être douloureux. De même une pression intraoculaire sera observée, chose qui se manifestera au niveau du cristallin, de la cornée, et de l'iris. L'acuité visuelle sera sensiblement réduite dans ces cas.

En ce sens et pour toutes ces raisons, l'automédication devra être absolument évitée ; certains collyres corticoïdes pouvant entraîner un développement plus rapide de l'herpès, et donc participer à une flambée de l'ulcération.

Quels sont les antiviraux les plus connus pour l'herpès ?

Le Zovirax (acyclovir) comme le Valtrex (valacyclovir) seront deux des antiviraux traitement le mieux l'herpès. Leur mécanisme reste simple, en effet ils empêcheront la prolifération des virus en s'attaquant en leur mode de reproduction.

Ainsi ces divers médicaments ne seront pas en mesure d'éviter les récidives graves, en revanche leur utilisation sera adaptée dans la prévention de l'herpès oculaire. Disponible uniquement sur ordonnance ce type de médicament devra être soumis à la posologie précisée par votre praticien. Vous devrez donc suivre ses recommandations en vue de traiter votre herpès oculaire de la meilleure des façons.

D'autres traitements existent ?

S'il est traité à temps, et vous le lirez sans doute de nombreux témoignages sur des forums, l'herpès oculaire demeure simple à traiter. En revanche s'il est pris tardivement, l'herpès ophtalmique devra être traité de façon différente.

Dans les cas extrêmes, une greffe de cornée (cornéenne) sera envisagée. De même que beaucoup de greffes, un traitement antirejet devra systématiquement être pris par le patient (souvent à base de cortisone).

Pour toutes les raisons mentionnées plus haut, cette pathologie devra être prise très au sérieux, et être traitée rapidement. À ce titre les consultations ophtalmologiques d'urgence, seront très répandues. Les pathologies type herpès de l'œil nécessitent souvent des interventions rapides en vue d'éliminer les risques de cécité qui dans le cas de la maladie idoine, restent élevés dans l'éventualité d'une prise en charge trop tardive.

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Compris !